Carreaux de métro de New York

Qui suis-je
Aina Martin
@ainamartin
Auteur et références

De nombreuses stations de métro de la ville de New York sont décorées de plaques de céramique colorées et de mosaïques de carreaux. Parmi ceux-ci, beaucoup prennent la forme de panneaux, identifiant l'emplacement de la gare. Une grande partie de ce travail de céramique était en place lorsque le système de métro a ouvert ses portes le 27 octobre 1904. D'autres travaux plus récents continuent d'être installés chaque année, pour la plupart assez joyeux et fantaisistes[1] [2].


index

  • 1 Histoire
    • 1.1 Heins et LaFarge (1901-1907)
    • 1.2 Squire Vickers (1906-1942)
    • 1.3 Exposition (2007)
  • 2 tuiles de métro aujourd'hui
  • 3

Histoire

Heins et LaFarge (1901-1907)

Deux entreprises ont été pionnières dans la création de cette œuvre céramique magistrale.


Les premiers travaux ont été réalisés par Heins & LaFarge (artistes George C. Heins et Christopher Grant LaFarge), à ​​partir de 1901 et jusqu'en 1907. Heins et LaFarge étaient tous deux parents de John LaFarge (beau-frère et fils, respectivement) , qui était l'un des principaux artisans du vitrail de l'époque. Ils faisaient partie du mouvement Arts and Crafts et travaillaient dans le style architectural des Beaux-Arts, tous deux très en vogue au tournant du XXe siècle. Au moment de leur embauche, ils avaient réalisé de grands projets à la cathédrale Saint-Jean-le-Dieu de New York et au zoo du Bronx. En plus de concevoir les motifs artistiques, Heins & LaFarge a également réalisé une grande partie du travail architectural qui a déterminé l'apparence générale de stations de métro entières.


Ils savaient quel type de matériaux résisterait bien au nettoyage et au récurage intensifs ; ils ont travaillé avec les entreprises de production de céramique Grueby Faience Company de Boston et Rookwood Pottery de Cincinnati. Leurs œuvres d'art en céramique comprennent des motifs picturaux colorés correspondant à l'emplacement d'une station, par exemple :


  • La station South Ferry est décorée de 15 représentations en bas-relief d'un voilier sur l'eau.
  • La station Astor Place est décorée de grands emblèmes de castor en céramique, représentant les peaux de castor qui ont contribué à la richesse de John Jacob Astor.
  • La station 116th Street comprend un emblème en bas-relief représentant l'Université Columbia à proximité.

Le bas-relief trouvé sous terre dans le métro a été comparé au travail de l'artiste italien de la Renaissance Andrea Della Robbia. Une grande partie de leur travail de carrelage était des panneaux d'identification de gare pour guider les passagers. En plus des plaques picturales et des panneaux en céramique, un autre aspect de leur travail consiste à exécuter des motifs décoratifs, tels que des motifs d'œufs et de fléchettes, le long des plafonds des gares.

Écuyer Vickers (1906-1942)

En 1906, Squire J. Vickers, un jeune architecte, a été embauché pour poursuivre les projets. Vickers a montré beaucoup de respect pour le style de Heins & LaFarge. Son travail se compose beaucoup plus de mosaïques; il n'a pas utilisé la technique du bas-relief, citant la nécessité de garder l'œuvre à plat contre le mur pour un nettoyage plus facile. Dans son travail pictural, Vickers met l'accent sur des bâtiments réels qui pourraient servir de points de repère, comme sa représentation colorée du Brooklyn Borough Hall (1919) à la gare du même nom, plutôt que sur les castors et les voiliers de Heins & LaFarge. Il décrit ainsi sa technique de mosaïque :


Modèle : Cquotetxt

Vickers a continué à travailler sur des projets de métro pendant 36 ans, jusqu'en 1942.

Exposition (2007)

Deux expositions, l'une célébrant le travail de Heins & LaFarge et l'autre pour Vickers, doivent être montées à l'annexe[3] du New York Transit Museum à Grand Central Terminal en 2007.

Carreaux de métro aujourd'hui

Plusieurs stations de métro de la ville de New York ont ​​de nouveaux travaux de céramique et de mosaïque, perpétuant la tradition des carreaux de métro consistant à apporter de la couleur et de la gaieté sous terre. Quelques exemples sont:



  • La station [[28th Street (BMT Broadway Line)|} sur la BMT Broadway Line abrite la mosaïque fantaisiste "City Dwellers" de Mark Hadjipateras [4].
  • La station Houston Street sur la ligne IRT Broadway—Seventh Avenue abrite "Platform Diving" de l'artiste Deborah Brown [5]
  • La station 81st Street–Museum of Natural History sur la ligne IND Eighth Avenue abrite "For Want of a Nail" de l'équipe de conception MTA Arts for Transit [6].
  • La station Prince Street sur la BMT Broadway Line abrite "Carrying On", une œuvre de Janet Zweig [7].
  • La station 110th Street sur la ligne IND Eighth Avenue abrite "Migration" de l'artiste Christopher Wynter [8].

New York oublié - Nouvelles mosaïques
Guide d'art du métro
SubwayCeramics Tuile de métro historiquement authentique Stookey, Lee (1994). Céramique de métro. North Haven, Connecticut : William J. Mack Co.


ajouter un commentaire de Carreaux de métro de New York
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.